La culee d’arcs-boutants, Britannia Bridge, Llanfairpwll

La culee d’arcs-boutants, Britannia Bridge, Llanfairpwll

Photo of cathedral abutment interior

Ici, le Wales Coast Path (Chemin côtier du Pays de Galles) s’approche d’un mur de pierre imposant par sa hauteur, là où le Britannia Bridge touche la côte d’Anglesey. De l’extérieur, la structure de cette culée  semble être en maçonnerie massive, mais en fait, elle est creuse. Remarquez la porte qui fait face au Menai Strait. Elle est à l’usage des ouvriers de l’entretien pour pénétrer dans la structure où de hauts piliers montent de la pente de terre.  Deux voûtes en berceau forment le toit sur lequel  repose l’infrastructure de la ligne de chemin de fer.

Cette structure ressemble à l’intérieur d’une cathédrale, et ainsi on l’appelle la culée d’arcs-boutants (les plans d’origine font référence au « mur ailé », à son sujet. Ces photos montrent une vue de la montée du sol à la voûte du toit, et une vue de la descente vers la porte.  Elles ont été prises quand Network rail a renforcé la culée en 2011, après la découverte de fissures verticales. Les trois piles de pierre du pont sont faites d’une structure cellulaire semblable

Cette culée d’arcs-boutants permet au pont d’avoir des travées symétriques. Il n’aurait pas été possible de reproduire sur le côté de Gwynedd, où le terrain descend de façon abrupte, la longue travée qui aurait porté la ligne de chemin de fer de la jetée d’Anglesey  jusqu’en haut. Les travées tubulaires d’origine étaient une idée novatrice et on avait prévu d’y installer des chaines symétriques  en renforcement, si cela s’avérait nécessaire (en consequence, les piles qui s’élèvent bien au-dessus du chemin de fer).

Photo of cathedral abutment interior

La position de la pile centrale est dictée par sa base, le Britannia Rock dans le Strait. La distance entre cette pile et la culée en Gwynedd est  identique à la distance entre la pile et la culée d’arcs-boutants.

La construction de piles et de culées dans un lieu aussi exposé a été une tache énorme et dangereuse. Deux hommes sont morts en tombant des échafaudages—l’un d’eux déséquilibré par le vent—à cette extrémité du pont, en 1847 et 1848. Le mémorial en l’honneur des ouvriers morts pendant la construction du pont est situé près de St Mary’s Church, environ à 250m, à l’ouest de la culée du pont.

Les minces piles de béton entre la culée et la jetée d’Anglesey ont été mises en place lors de la reconstruction du pont, avec l’ajout du pont routier, dans les années 1970.

Traduit par Catherine Jones

Carte

 


Plan original de la culée—dans les archives en ligne de Network Rail

 

Wales Coastal Path Label Navigation anticlockwise buttonNavigation clockwise button