Naufrage de la Flying Foam en 1936, West Shore

Naufrage de la Flying Foam en 1936, West Shore

On peut encore voir les vestiges d’une goélette appelée la Flying Foam, à marée basse, comme voRemains of Flying Foam wreckus le constatez sur la photo de John Lawson-Reay à droite, à plusieurs centaines de mètres au large du parking de Dale Road.

La Flying Foam, de Bridwater dans le Somerset, est la dernière goélette à s’être échouée dans Conwy Bay. Construite à St Malo, à Jersey, en 1879, elle pesait 200 tonnes et était seulement propulsée par le vent (on n’y avait jamais installé d’autre source d’énergie). En janvier 1936, elle a jeté l’ancre entre Puffin Island et Penmaenmawr pour faire réparer une voile qui avait été prise dans un vent d’ouest qui empirait. La goélette a chassé sur ses ancres et le Capitaine Jackson a lancé des signaux de détresse. On a fait sortir le bateau de sauvetage de Beaumaris qui a retiré de là les sept membres d’équipage ainsi que le capitaine et sa femme.

Plus tard, des chalutiers autochtones sont montés à bord du vaisseau pendant qu’ on le remorquait vers le rivage et ont essayé de pomper l’eau quPhoto of Flying Foam agroundi avait pénétré dans la coque, mais la goélette s’était échouée et elle a commencé à se briser. L’épave (image de gauche) a été vendue à un charbonnier du coin, Owen Thomas, qui a enlevé la cargaison à l’aide d’un cheval et d’une voiture.

Quarante ans plus tôt, le 8 octobre 1896, une goélette appelée la Lady Agnes (image ci-dessous à droite) l’avait échappé belle un petit peu plus au nord d’ici. Le vaisseau, de Newquay en Cornouailles, transportait de la morue de Terre-Neuve à Liverpool, quand une tempête de nord-est l’a poussé sur les rochers au-dessous du Bishop’s Palace en ruine, sur le Great Orme.

Les voiles ont été déchirées. Le capitaine, William Cox, et son équipage de trois hommPhoto of Lady Agnes agroundes ont allumé des fusées de détresse tous les quarts d’heure, la nuit durant. Personne n’a aperçu ces signaux avant l’aube. Comme la marée se  retirait, l’équipage a pu se rendre à pied en lieu sûr. On a renfloué la goélette plus tard, et comme elle n’avait pas été gravement endommagée, elle a continué à servir pendant 50 années supplémentaires, transportant principalement de l’ardoise en provenance de Porthmadog, où elle a été envoyée à la casse en 1945.

Avec tous nos remerciements à John Lawson-Reay, membre de la Llandudno & Colwyn Bay History Society

Où est ce HiPoint ?

Code postal : LL30 2BG

Autres HiPoint de cette région concernant des naufrages :
Hornby wreck 1824—Personne n’a cru l’unique survivant jusqu’à ce que des mineurs voient l’épave
Titanic hero’s home, Deganwy—où l’ancien Fifth Officer Lowe a passé sa retraite

Wales Coastal Path Label Navigation anticlockwise buttonNavigation clockwise button