La tombe du chien legendaire appele Gelert, Beddgelert

La tombe du chien legendaire appele Gelert, Beddgelert

 

Ce monument, situé au sud du village de Beddgelert, est associé à la légende de Gelert, le chien fidèle du Prince Llywelyn Fawr au début du 13e siècle.

On raconte que Llywelyn avait une maison ou une loge dans la région. Il était le patron du prieuré de l’ordre de St Augustin de Beddgelert, dont vous pouvez voir l’église de l’autre côté du champ, en regardant vers le nord.

D’après la légende, Llywelyn est parti un jour à la chasse, confiant à Gelert la garde de son bébé. Aucun problème, jusqu’à ce qu’un loup affamé—plus gros et plus fort que Gelert—entre dans le bâtiment. Le berceau du bébé a été renversé pendant que Gelert luttait courageusement pour mettre l’intrus en fuite.

Quand Llywelyn est rentré, il a été réduit au désespoir en voyant le berceau renversé et le sang sur le museau de Gelert. Concluant hâtivement que Gelert avait tué le bébé, il est passé à l’attaque et a tué le chien. Plus tard, il a entendu pleurer son enfant qui était sain et sauf et a découvert le loup mort.

Il existe des contes folkloriques semblables dans de nombreux autres pays, où il s’agit toujours de la mort d’un animal loyal alors qu’il protégeait un enfant d’un attaquant effrayant. Il est possible que l’histoire d’origine soit venue de l’Inde, bien des siècles avant l’époque de Llywelyn. La version galloise a été associée à Beddgelert dès le 16e siècle. Bedd est le mot gallois pour une tombe, mais la deuxième partie du nom est, à l’origine, apparentée à quelqu’un (inconnu maintenant) appelé Celert.

Au début du 19e siècle, David Pritchard, gérant de ce qui est maintenant le Royal Goat Hotel, a choisi cet endroit au bord de la rivière, pour un monument qu’il a décrit comme étant la tombe de Gelert. De nos jours, ce site appartient au National Trust, également propriétaire de la vieille ancienne ferme Tŷ Isaf, à Beddgelert.

Traduit par Catherine Jones

Carte