Le Port de Porthmadog

Le Port de Porthmadog

La zone autour de la cale de lancement offre une bonne vue sur l’ensemble du port de Porthmadog. Les premiers quais ont été construits à cet endroit, en 1825, mais le port, tel que nous le voyons aujourd’hui, a évolué des décennies durant, de pair avec l’essor de l’industrie de l’ardoise. Chacune des principales carrières situées à l’est de Porthmadog y a construit son propre quai. La zone à gauche de la cale de lancement, par exemple, était l’Oakeley Quai (le Quai Oakeley) d’où l’ardoise était exportée de la gigantesque carrière Oakeley à Blaenau Ffestiniog. Les longs entrepôts de l’Oakeley Quay sont sur la gauche de cette vieille photo du port.

Old photo of harbourL’ardoise arrivait au port sur des lignes à écartement étroit, et les quais étaient couverts d’un enchevêtrement de voies. Le long dechaque quai, il y avait une voie de déchargement, généralement reliée à d’autres voies par de simples plaques tournantes sur lesquelles on faisait tourner les wagons à la main et individuellement. Le système ferroviaire continuait jusqu’aux quais non privés, à l’entrée du port (à droite de la cale de lancement), qui, eux, n’étaient pas liés à des carrières spécifiques.

Une industrie de construction navale a émergé à Porthmadog pour servir le commerce d’exportation de l’ardoise. Des centaines de vaisseaux ont été construits dans ce port et à Borth-y-Gest (à 700m au sud de la cale de lancement). Il suffisait aux constructeurs navals d’un bout de plage en pente pour construire et mettre à la mer de nouveaux vaisseaux, et il était normal de voir des bateaux en construction dans plusieurs endroits à la fois. Au départ, on construisait des bateaux sur la rive nord du port, comme l’exportation de l’ardoise était alors concentrée sur les quais opposés. Cette activité s’est déplacée avec l’installation de quais de ce côté-ci.

Les constructeurs navals de Porthmadog ont développé un type de bateau rapide, appelé goélette à trois mâts, et éventuellement, le « Western Ocean yacht », pour le commerce transatlantique. La goélette Y Gestiana, dernier bateau construit à Porthmadog, a fait naufrage lors de son premier voyage, en 1913.

De nos jours, le port retrouve un second souffle, étant devenu un site populaire pour le mouillage de yachts et autres bateaux de plaisance.

Avec tous nos remerciements à Robert Cadwalader, affilié au Porthmadog Maritime Museum. Traduit par Catherine Jones

Carte

Site internet: Porthmadog Maritime Museum (à côté de la cale de lancement)

Wales Coastal Path Label Navigation anticlockwise buttonNavigation clockwise button
Sail, steams & slate Tour Label Navigation previous buttonNavigation next button