Francais Prince Madog departure site

Le site du depart du Prince Madog pour l’Amerique, Glan-Y-Mor Road, Rhos-On-Sea

Le terrain de golf au sud-ouest d’ici occupe les terres plates ou coulait autrefois l’estuaire du Conwy. Il y avait un port là ou l’estuaire se jetait dans la mer. Il reste des fragments de quai dans le jardin de la maison opposée.

En 1170, le Prince Madog ab Owain Gwynedd a pris la mer pour l’Amérique de cet endroit-même, ou , du moins, c’est ce que dit la légende. Déçu par les éternelles luttes pour accéder au pouvoir au Pays de Galles, il a pris la tête d’une flottille pour explorer l’océan occidental. On dit que, quand la flottille est arrivée en Amérique—peut-être en Floride ou bien en Alabama—une centaine d’hommes ont débarqué pour fonder une colonie. Madog et certains de ses hommes sont retournes au Pays de Galles pour y recruter des colons. Ayant rassemblé dix vaisseaux d’hommes et de femmes, il a repris la mer vers l’ouest et n’est jamais revenu.

Bien qu’aucun témoin ne soit rentre pour raconter ce qui s’est passe, la légende populaire dit qu’il a beaucoup voyage en Amérique, s’est lie d’amitié avec des tribus d’indigènesaméricains et leur a enseigne le Gallois. Plus tard, des histoires rapportées par des voyageurs, parlent d’indigènesaméricains parlant le Gallois et même de quelques tribus se servant de coracles semblables à ceux des Gallois. Cette légende a inspiré des générations de poètes et de raconteurs, pendant que la recherche de preuves se poursuit aux Etats-Unis.

Avec tous nos remerciements à John Lawson-Reay, membre de la Llandudno & Colwyn Bay History Society

Ou est ce HiPoint?

Postcode: LL28 4HU

Wales Coastal Path Label Navigation anticlockwise buttonNavigation clockwise button
National Cycle Network Label Navigation previous buttonNavigation next button