La Pointe de Ste Anne

La Pointe de Ste Anne

Ceci est le site d’un des plus anciens phares du Pays de Galles. La pointe est située près de l’entrée de la voie navigable débordante d’activité de Milford Haven et tient son nom de la St Ann’s Chapel, construite au sommet des falaises à l’époque médiévale. La légende raconte que le Roi Henry VII a ordonné la construction de la chapelle en remerciement  de son débarquement réussi à Mill Bay, près de là, en 1485, d’où il a avancé jusqu’à Bosworth et déposé le Roi Richard III.

Cette chapelle est devenue un point de repère important pour les marins qui s’approchaient de la voie navigable en plein jour. Ils avaient besoin de naviguer avec prudence afin d’éviter Crow Rock, à 11 km au sud-est de la pointe. La chapelle avait un clocher rond, et la nuit, on y entretenait du feu au sommet, ce qui aidait à la navigation.

Les premiers enregistrements de phares à cet endroit datent du 17e siècle. Une charte montre deux phares. Si cet enregistrement est exact, cela indiquerait qu’au début, on se servait d’un système qui montrait deux lumières, donnant ainsi aux marins une position précise quand la lumière la plus haute était directement au-dessus de la plus basse.

On peut encore voir des vestiges de ce système de nos jours. Le phare le plus haut a été mis hors service en 1910 et peu après, converti en un poste émetteur de signaux de la gendarmerie maritime. Le clocher et ses petites maisons sont des résidences privées.

Le phare le plus bas est encore en service, contrôlé à distance depuis l’Essex. Il a été construit en 1844 pour remplacer un clocher plus ancien qui était plus près de la mer et menacé par l’érosion.

De nombreux vaisseaux se sont échoués dans le coin, malgré la présence de ces phares. Parmi ceux-ci, on compte un vapeur appelé Tormes, de Barcelone, qui voyageait de Malaga à Liverpool avec un chargement de fruits et de vin quand il a heurté Crow Rock en 1894 et s’est rapidement brisé entrainant la perte de 21 de ses 28 membres d’équipage. L’un des officiers de ce vaisseau s’est tué d’une balle dans la tête quand il s’est rendu compte du caractère désespéré de sa situation. Les gorges mutilées de deux autres marins dont les corps se sont échoués sur le rivage, ont mené à penser qu’ils s’étaient aussi donné la mort plutôt que de mourir noyés.

Traduit par Catherine Jones

Code postal : SA62 3RS    Carte

Wales Coastal Path Label Navigation anticlockwise buttonNavigation clockwise button