L’Eglise St Mary, Ruabon

Tudor Rose logo with link to more information page

L’Eglise St Mary, Ruabon

Des registres fiscaux de 1253 montrent que cette église était alors dédiée à St Collen qui a donné son nom à la ville voisine de Llangollen. Le clocher date probablement du 14e siècle. A l’intérieur, se trouvent deux effigies de pierre de cette même période. Une partie de la maçonnerie, par exemple certaines parties du bas-côté nord, date peut-être du 13e.

L’église contient aussi une grande effigie de John ap Elis Eyton (-1526) et de son épouse Elizabeth (-1524). Il a reçu des terres dans les alentours de Ruabon et une rente de 10 marks du Roi Henry VII après lui avoir apporté son soutien à la bataille de Bosworth en 1485, bataille à laquelle Henry Tudor a battu le Roi Richard III et a fondé la dynastie des Tudor. Auparavant, pendant la guerre des Deux-Roses, Jasper Tudor  (l’oncle d’Henry) avait écrit à John Eyton et à Roger Puleston, à Denbigh Castle, en 1461, les décrivant comme fidèles et chers, et leur avait demandé leur appui afin de venger la récente décapitation de son père Owain, par les Yorkists.

L’église a été, plus tard, liée à la famille Wynnstay et contient de nombreux mémoriaux en l’honneur des membres de cette famille. Parmi ceux-ci, il y a un monument à Lady Henrietta par le célèbre sculpteur Joseph Nollekens. Les fonts baptismaux ont été dessinés par Robert Adam pour marquer le baptême de Watkin Williams Wynn, en 1772. Les lustres datent également du 18e siècle.

En 1870, pendant la restauration de l’église, on a découvert une peinture murale du 15e siècle. Son thème est les Works of Mercy (les Œuvres de Miséricorde) et  elle dépeint cinq bonnes œuvres.

Parmi d’autres caractéristiques, on trouve deux vieux coffres paroissiaux dont l’un renferme des copies des registres paroissiaux datant de 1559. Le vitrail montre des évènements de la vie de Jésus et est dominé par le travail de Ward et Hughes de Londres. Quatre des six cloches datent du 18e siècle.

L’église actuelle doit beaucoup à sa restauration victorienne. Elle y a apporté les bancs, la sainte table actuelle et le retable gothique.

Le porche du cimetière de l’église a été bâti en 1920 pour servir de mémorial paroissial pour la guerre.  Il commémore maintenant aussi les autochtones morts à la Seconde Guerre Mondiale.

Depuis 1980, les anglicans partagent cette église avec les catholiques dont la propre église dans cette paroisse a besoin de grosses réparations. Les deux assemblées assistent parfois ensemble à des services religieux, avec des méthodistes locaux.

Avec tous nos remerciements au Rev Kate Tiltman et au Clwyd-Powys Archaeological Trust

Code postal : LL14 6DS    Carte

Site internet : parish – Un peu plus d’histoire, informations sur les services religieux etc