Francais St Eilian’s Church, Llaneilian

L’eglise St Eilian, Llaneilian

Cette église médiévale est l’une des mieux conservées au nord du Pays de Galles. Elle est classée Grade 1 et présente une tour d’une couleur ocre inhabituelle et au toit pyramidal.

L’église d’origine a été bâtie ici et richement dotée en l’honneur de St Eilian, aux environs de 450 BC, par Caswallon Lawhir (Caswallon la main longue), éminent prince de Cambrie. La maçonnerie la plus ancienne, celle de la tour, date de 1175 au 15esiècle.

Une chapelle de pierre du 14esiècle, appelée Capel Caswallon, est reliée à cette église par un passage accessible depuis le sanctuaire. Il mesure 4,4 m sur 3,7.

L’église a été réparée en 1929.  Une restauration importante mais discrète a été faite en 2002.

A l’intérieur, se trouve un coffre de bois sculpté appelé Cyff Eilian, datant de 1667, où l’on conserve les offrandes des pèlerins. Le jubé (1496) porte la représentation peinte d’un squelette aux pieds en forme de sabots et surmonté d’une bannière qui proclame : « Colyn angau yw pechod » (le péché est le dard de la mort). Sur le jubé, il est possible qu’un autre dessin soit l’image du visage du Christ, semblable à celui qui, selon la tradition, était imprimé sur le Voile de Véronique, un tissu utilisé pour essuyer le visage du Christ pendant qu’il se rendait à l’endroit de sa crucifixion. Si cette identification est correcte, ceci est alors le seul traitement médiéval de cette image si particulièrement iconique, existant  encore au Pays de Galles.

Cette image est tout à fait juste pour Llaneilian parce qu’un barde de la fin du 16esiècle a dit que St Eilian est venu de Rome à la fin du 5esiècle ou au début du 6e. Le Venicle (image du visage du Christ sur le voile) était un symbole du pèlerinage de Rome. Il était copié en miniature sur des souvenirs de pèlerinage faits de métal ou de vélin, et vendus à Rome aux pèlerins durant cette période.

Il y a aussi dans l’église une paire de pinces de bois datant de 1748, destinées aux chiens turbulents, qui  étaient expulsés pendant les offices religieux.

Au cimetière, des plaques d’ardoise marquent les tombes de nombreux capitaines de vaisseaux victoriens et celles du premier et du dernier gardien du Phare de Point Lynas.

On célèbre le Festival de St Eilian le 13 février. Les ruines de St Eilian’s Well (le puits de St Eilian) se trouvent à 800m environ direction nord-ouest, à côté du Wales Coast Path (Chemin Côtier du Pays de Galles)

Avec tous nos remerciements à Roy Ashworth

Référence sur la grille : SH 469929 Carte