L’Eglise St Michel, Llanfihangel Crucorney

L’Eglise St Michel, Llanfihangel Crucorney

On pense qu’on a établi ici une église vers l’an 800. La première église de pierre a été construite à l’époque médiévale, et on croit qu’une partie du mur ouest de la nef actuelle date du 12e siècle. Parmi les autres vestiges  médiévaux, on compte l’autel de pierre et la base du clocher auquel on a ajouté de la hauteur plus tard, peut-être au 17e siècle.

Un moine du prieuré d’Abergavenny venait y célébrer les offices religieux le dimanche, jusqu’à la dissolution des monastères au 16e siècle. Après quoi, la dîme (impôt levé par l’église) sous forme de blé et de foin, et provenant de la paroisse a servi à subventionner la King Henry VIII Grammar School à Abergavenny.

En 1834, on a rassemblé des fonds publics par souscription pour des travaux de reconstruction. Alors qu’on démolissait certaines parties de la vieille église, on a découvert une pierre sur laquelle étaient une représentation de la Vierge Marie et de l’enfant Jésus, et une scène de crucifixion de l’autre côté. D’autres travaux de reconstruction dans les années 1880 ont transformé les fenêtres de l’église et de nombreux autres traits caractéristiques.

Si vous vous tenez dans la nef et regardez vers l’ouest, vous voyez un vitrail à la base du clocher qui est aligné sur un autre vitrail placé sur le mur du fond du clocher (le mur extérieur de l’église). Ceux-ci avaient été placés de façon à ce que, à la Saint Michel (fête de St Michel et de tous les anges, le 29 septembre), le soleil couchant brille à travers les deux vitraux et illumine l’autel du côté opposé de la nef.

En 1974, un tremblement de terre a  déplacé vers le sud le toit de la nef qui datait de 1835. On a enlevé le toit pour des raisons de sécurité. On a fermé le chœur et on l’a utilisé pour les offices religieux pendant plus de deux ans, pendant qu’on bâtissait un nouveau toit sur une partie de la nef. Le reste de la nef est resté ouvert aux intempéries jusqu’en 2004 où on a reconstruit le reste de son toit.

Le monument le plus ancien de l’église est celui à la mémoire de John Williams Parry (mort en 1653), qui était un magistrat local. Le vitrail de l’est, en mémoire d’Imogen Hall de Llanfihangel Court, est de Charles Eamer Kempe, devenu un artiste renommé pour ses vitraux après qu’un défaut d’élocution l’ait empêché de devenir pasteur.

Dans le cimetière, se trouve Fanny Price qui travaillait à la Skirrid Mountain Inn voisine. Elle est décédée à 35 ans, en 1875, et  on dit que son fantôme hante le pub. Voyez la carte ci-dessous si vous souhaitez trouver sa tombe.

Le clocher a deux cloches datant du 18e siècle. Dans cette église, il y a des monuments aux morts qui commémorent les personnes de la paroisse décédées à la Première et Deuxième Guerres Mondiales.

Traduit par Catherine Jones

Code postal : NP7 8DH    Carte