L’Hotel Commodore, Llandrindod Wells

L’Hotel Commodore, Llandrindod Wells

Lorsqu’Henry de Winton, archidiacre de Beacon, a été nommé recteur de Llandrindod Wells en 1881, il a ordonné la construction d’un vaste presbytère de deux étages, près de l’Holy Trinity Church (église de la Sainte Trinite). Ce presbytère a été terminé en 1884 et  il constitue de nos jours la façade de l’Hotel Commodore. La partie que nous appelons aujourd’hui la Log Cabin (côté nord) avait été bâtie comme local pour le catéchisme.

L’archidiacre de Winton est décédé à Tenby en avril 1895. En 1896, le Dr Alfred Griffin Greenway a acheté le presbytère et l’a transformé en un pensionnat appelé Plas Winton. Par la suite, il l’a fait agrandir en y ajoutant deux autres étages dans le même style Arts & Métiers.

Dr Greenway, qui est mort en 1907, était impliqué dans la transformation de Llandrindod en station thermale, et en 1893, il a découvert une source ferrugineuse jusqu’ici inconnue, près du lac de la ville. De telles sources étaient riches en sels ferrugineux, que l’on pensait être bons pour la santé. Ceci a donné à cette ville un tourisme florissant et le mot « Wells » à son nom.

Pendant la Première Guerre Mondiale, le personnel du Royal Army Medical Corps (4th Army Corps) était logé dans cet hôtel. Dès février 1915, un groupe de plus de 3 600 RAMC était basé à Llandrindod Wells où les autorités avaient réquisitionné de nombreux bâtiments pour des logements et l’instruction. Il y avait même dans Middleton Street, un coiffeur pour homme du régiment !

Ayant ainsi pris part à l’effort de guerre, les propriétaires en ont changé le nom de Plas Winton pour Hotel Commodore après la guerre.

En septembre 1916, Jane Sheen, du Plas Winton Hotel  est passée au tribunal pour avoir laissé brûler une lumière électrique à l’une des fenêtres  de ce bâtiment après la tombée de la nuit. Le Defence of the Realm Act stipulait qu’on ne devrait pouvoir voir « aucune lumière autre que faible, tamisée » de l’extérieur de tout bâtiment—précaution prise pour se protéger des raids redoutés des Zeppelins (dirigeables allemands).

Le porteur et jardinier de l’hôtel de Miss Sheen, Aaron Stephens, 35 ans, s’est vu refuser la dispense de service militaire, en mars 1916. Il avait argumenté qu’il était le seul à subvenir aux besoins de sa mère, veuve, qui habitait à Knighton.

Plus récemment, le Roi de Jordanie a été l’un des clients de cet hôtel. Une des salles de bain a été remaniée de façon à être conforme à ses besoins, et sert encore de nos jours.

Code postal : LD1 5ER    Carte

Site internet : Hotel Commodore

To continue the Llandrindod Wells in WW1 tour, walk down Spa Road over the railway and past the shops. Beyond the roundabout, walk to the right of the large Gwalia building to the chapel behind
POWYS WAR MEMORIAL PROJECT  Tour Label Navigation previous buttonNavigation next button