L’eglise St Doged, Llanddoged

L’eglise St Doged, Llanddoged

L’église actuelle a été remodelée en 1838-39 mais elle garde certaines caractéristiques du 16e siècle, y compris des vitraux et des lambris. Les fonts baptismaux datent du Moyen-Age.

L’église est dédiée au Roi Doged qui a vécu au 5e siècle et, selon la légende, a été tué par un chef appelé Cilydd qui voulait tout simplement lui voler son épouse ! Cilydd était le père de Culhwch qui figure dans le conte de Mabinogion, Culhwch et Olwen. La propre épouse de Cilydd était morte en couches. Sur son lit de mort, elle lui avait demandé de ne pas se remarier avant d’avoir vu une aubépine double pousser près de sa tombe. Sept ans plus tard, il a vu cet arbuste et s’est approprié la femme du Roi Doged, laquelle est partie avec sa fille vivre à sa cour.

Il est possible que le corps du roi ait été enterré dans cet enclos de murs qui forme maintenant le cimetière. Ffynnon Ddoged, un puits dédié à Doged, se trouve à quelques 50m au nord de l’église, à côté de l’entrée du cul-de-sac appelé Ffunnon Ddoged.  On pensait autrefois que l’eau de ce puits  soignait les problèmes oculaires. 

Dans l’église, les bancs sont disposés en carrés—disposition courante dans les chapelles (non conformistes) mais rare dans les églises anglicanes. Ces bancs ont été mis en place pendant la reconstruction datant des années 1830, époque où le Rev. Thomas Davies et son ami le Rev. David Owen, du village voisin d’Eglwysbach, avaient hâte d’enrayer la dérive des Gallois vers les chapelles non conformistes. On peut encore voir les mots « garçons et filles » près des sièges disposés en gradins, à l’extrémité ouest.

Certains mémoriaux de l’église datent des 17e et 18e siècles. Plusieurs ont un rapport avec la famille Kyffin, devenue une famille de grands propriétaires terriens à la suite du rachat, par David Kyffin, pasteur de Llanddoged, d’une partie des terres de Maenan Abbey après sa dissolution au 16e siècle.

Les plaques dans le porche de l’église commémorent les autochtones morts à la Première et à la Deuxième Guerre Mondiales.

Carte