Le Trevor Arms, Marford

Le Trevor Arms, Marford

Old picture of Trevor Arms

Cet ancien relais de diligence est le plus grand exemple du style architectural original, implanté à Marford, au début du 19e siècle. Les ouvertures des fenêtres du bâtiment principal sont terminées dans leur partie supérieure d’une  façon originale, que l’on appelle « ogee heads »(en doucine). Les fenêtres elles-mêmes sont divisées en de nombreux carreaux par des cadres de fer très ornés.  La bâtisse de l’ancienne écurie, derrière le parking, a une rangée de fenêtres supérieures en forme d’yeux. On peut également voir des caractéristiques semblables sur les vieilles maisons du village.

L’auberge fait partie du groupe de bâtiments d’origine qui présente ce style inhabituel, dans les dix premières années du 19e siècle. Ces caractéristiques curieuses sont probablement sorties de l’imagination de l’un, ou de plusieurs des artisans du domaine de Trevalyn Hall, qui incluait Marford.

Le Trevor Arms comprend un bâtiment beaucoup plus ancien. Il semble que certaines de ses poutres  datent du 17e ou du début du 18e siècles. L’épaisseur de l’un des murs intérieurs indique qu’il s’agissait à l’ origine d’un mur extérieur.

Pendant 35 ans, Daniel Dudleston a été le patron du Trevor Arms Hotel. Il est décédé à 79 ans en 1903, moment où la presse a raconté que c’est lui qui avait fait de Marford « le lieu de vacances favori qu’il est à présent auprès des touristes ». C’était une destination favorite pour les sorties ecclésiastiques et autres groupes, venant de Liverpool et du Wirral. En 1902, par exemple, les employés de la fabrique de savon Lever Brothers de Port Sunlight ont participé à un programme « d’athlétisme »à cette auberge.

Derrière le pub, il y a une ancienne carrière de sable et de gravier qui a fourni les matériaux pour la construction des tunnels de la Mersey. Elle est maintenant classée comme Site of Special Scientific Interest (site d’intérêt scientifique particulier). On y trouve aussi des orchidées et autres plantes rares, et de nombreuses sortes d’insectes, y compris des papillons et une espèce de guêpe qui mange des araignées !

On dit que le Trevor Arms est hanté par le fantôme d’un Cavalier (royaliste partisan de Charles I et Charles II),tué dans le voisinage pendant la Guerre Civile, et celui de la femme d’un intendant du domaine de Trevalyn Hall, qui, dit-on, s’est jetée dans les escaliers et en est morte, alors qu’il lui était infidèle.

Code postal : LL12 8TA    Carte

Site internet : Trevor Arms

Autres HiPoints de cette région concernant des fantômes :
The Golden Lion, Rossett—fantôme de Jeffrey, pendu au 17e siècle
Horse & Jockey, Wrexham—un fantôme appelé George